Dimanche  1er Octobre :

On se lève vers 7h comme prévu et on prend un rapide petit déjeuner servi par Kamal, déjà réveillé. Il nous commande ensuite un VTC Uber. Il n'arrive pas tout de suite et annule même sa course, la maison un peu compliquée à trouver dans le quartier. Sa belle soeur utilise son compte pour nous commander un OLA, l'autre opérateur de VTC.

Il arrive un peu plus tard avec un van un peu vieux. On salue Kamal et on monte dans le van, un peu en retard sur notre horaire prévu.On arrive vers 9h à l'aéroport, on pose nos sacs rapidement grâce au check-in on line. Ensuite on perd un peu plus de temps pour échanger nos devises à un taux particulièrement pas intéressant pour nous, mais on récupère quelques euros.

On passe ensuite à l'immigration. Là c'est beaucoup plus long que prévu et on commence à s'inquiéter de l'horaire d'embarquement. Une fois -  enfin - dans la ligne pour le contrôle de sécurité, on tend l'oreille pour voir si on appelle pas les passagers du vol Emirates. Fort heureusement une jeune femme appelle les passagers pour le final call, on passe donc les lignes plus rapidement et on court avec elle vers la salle d'embarquement. Elle est pas très à l'aise avec ses talons. Elle nous quitte lorsque nous pouvons voir au bout du tapis roulant notre porte. 

Nous ne sommes pas les derniers, même installés dans l'avion on entendra notre commandant de bord dire qu'il reste encore quelques passagers à embarquer. On part à l'heure vers 11h. On a un vol agréable et sans turbulences. Le repas était indien. L'escale à Dubaï est un peu plus longue car nous arrivons en avance.

On embarque pour notre deuxième vol à l'heure cette fois. On s'installe dans le 777-300 au centre, au niveau des ailes, avec un accès sur le couloir. Le repas est pas aussi bon cette fois et Mélanie est un peu barbouillée après. On essaie de dormir un peu malgré qu'on vole de jour. J'arrive à sommeiller à peine une heure. On atterrit en avance de nouveau, mais on perd autant à passer l'immigration et surtout à récupérer nos sacs qu'on est dehors et de retour au parking, presqu'une heure après, vers 20h30.

On repart vers 20h40, je prends le volant. Je le laisserai à Mélanie vers l'Habitarelle pour la dernière heure de route. On arrive vers minuit à la maison, le réveil est en route car Mélanie veut faire la surprise aux enfants pour les accompagner à l'école.