Jeudi 28 septembre :
Lever vers 7h. On finit de préparer les sacs et on monte prendre le petit déjeuner sur le toit terrasse. Toujours aussi frugal alors on mange aussi quelques jalebis. On paie ce qu'on doit puis on rejoint Satya vers 8h15. On prend la route en direction de Jaipur. On fait un arrêt gazole à une station en dehors de la ville où on prend en photos les camions et tracteurs très colorés qui y sont arrêtés.

IMG_3941

On roule sur des voies rapides mais qui ont des traversées de voies toujours aussi dangereuses. On pile une fois lorsqu'une famille en scooter a décidé de traverser, de manière suicidaire, notre voie. On arrive dans Jaipur à la rush-hour de midi, et en plus on est obligés de la traverser complètement par le centre, les autoroutes ne se connectant pas à l'extérieur de la ville. Du coup on retrouve le chantier du métro, le palais des vents, et les portes qui mènent au City Palace.

On s'arrête pour une photo du Jal Mahal, un palais qur l'eau à l'extérieur de Jaipur, sur la route du Fort d'Amber. Plein de touristes dont certains se font prendre en photo en costume traditionnel, des vendeurs de souvenirs, des dromadaires, bref on ne reste que guère plus de temps que de faire quelques clichés.

IMG_3948

On arrive vers 12h30 à Amber Fort, mais on décide de ne pas le visiter. D'abord parce qu'il fait très chaud et ensuite car on en a trop vus pour notre seul voyage. Alors on va jusqu'à l'entrée officielle ce qui nous donne l'occasion d'une jolie marche sur les premiers renforts de la forteresse.

IMG_3965

On cherche l'ombre car ça tape vraiment fort à cette heure-ci. On voit des gens très bien habillés, la plupart de passage pour visiter un temple important dans le fort. On remonte par la route après une grosse demie heure puis on part vers chez Satya, après discussion, qui se propose de nous héberger ce soir.

IMG_3983

IMG_3995

On fera une petite étape dans un restaurant au bord de la voie rapide pour boire un coup et manger quelques pakoras, beignets de légumes, dont des oignons, des choux fleurs, des piments, des patates. On achète aussi des pickles dans un magasin spécialisé.

On reprend la route qui s'élargit de plus en plus qu'on approche de Delhi. On la quitte un peu plus tard, puis on passe par la ville préfecture de Rewali, et on arrive enfin dans le village de Satya, après avoir traversé des champs de riz et des routes couvertes par le les arbres. Il ne manque pas d'eau ici non plus. Ce village rural de près de deux mille âmes s'appelle Jatushana.

On est accueillis par une partie de la famille, des neveux et nièces, des frères et sœurs de Satya, ainsi que ses deux fils Monu - de son vrai nom Balram - et Raul, qui lui a hérité d'un nom espagnol pour faire plaisir à un gars qui vient tous les ans les visiter et qui reste dans le village ou qui emprunte la moto de Satya pour faire ses visites.

C'est une petite maison rustique avec deux vaches dont une à bosse, et deux veaux. Un joli chien qui ressemble à un petit renard vient dès que Satya sort de la voiture, il a reconnu le coup de klaxon qu'il a donné en arrivant.

Sa femme et une de ses sœurs sont parties au temple et nous rejoignent un peu plus tard. Le premier thé qu'on boit a vraiment un goût différent et prononcé grâce au lait très frais - presque directement tiré du pis de la vache - ce qui change vraiment les saveurs.

On nous apporte aussi un légume local, en forme de petit concombre, à la peau dure et à l'intérieur comme une tomate avec des petites graines. Le goût lui est vraiment entre les deux. Satya nous dit qu'il en fait un chutney ou qu'il les tranche et les fait sécher pour les réutiliser en les humidifiant à nouveau.

On aide un peu à la préparation du repas en nettoyant des toutes petites gousses d'ail qu'il produit lui-même dans son champ. Sa femme prépare des chapatis sur le feu de bois sur lequel est en train de cuire la soupe pour les vaches.

C'est l'apéro avec un de ces frères qui a amené de la Budweiser locale pour moi et eux boivent du whisky indien dont je goûte un fond. Mon seul alcool depuis le trajet en avion.

On dîne en premier, le daal qu'à préparé sa femme et les légumes qu'a préparés Satya, qui est un bon cuistot en plus du reste. On assiste aussi à la traite de la vache à bosse, l'autre ne donnant son lait qu'à son petit. Le repas est délicieux et on est vraiment repus. On discute un petit moment puis on va se coucher assez tôt.

IMG_4011

IMG_4012

J'ai du mal à m'endormir avec la chaleur malgré le ventilateur de plafond qui tourne à plein régime.