Dimanche 24 septembre :

Lever vers 9h, c'est pas mal pour une grasse mat', et direction le petit restaurant pour prendre le petit déjeuner. On prend des lassis et du masala tea ainsi qu'un plat de pakoras ou pakoras, les deux écritures sont possibles, sortes de petits beignets aux légumes et au cumin, très légèrement épicés et bien frais, libérant tous leurs arômes à chaque bouchée.

IMG_3066

On traîne un peu sur internet, on prépare pour rendre la chambre pour 10h30. Mélanie vient me voir à la sortie de la douche et m'annonce la bonne nouvelle, Satya a retrouvé sous les sièges, à un endroit improbable, le petit modem internet qu'on recherchait depuis la veille. C'est bien de commencer la journée avec une bonne nouvelle.

On donne les sacs à notre chauffeur et on part à pied, comme on a le temps, par la route jusqu'au temple Jaïn de Ranakpur. On se régale de voir plein de faune près des lacs qui bordent la route et entres autres un magnifique cormoran en train de faire sécher ses ailes, perché sur un arbre mort.

IMG_3074

Il y a aussi plein de nénuphars et de poissons et des arbres de la famille des mimosas qui tombent leurs petits pompons jaunes sur les feuilles de nénuphar. On croise aussi des buffles, des vaches et quelques personnes qui nous saluent gentiment.

On arrive à l'entrée principale un peu avant midi, vingt minutes avant, et on pénètre dans l'enceinte, l'entrée du temple se trouvant plus loin. On se pose un peu à l'ombre en attendant l'heure d'ouverture.

IMG_3091

On récupère ensuite notre audioguide, compris dans le prix du ticket et on pose nos sacs à la consigne.

IMG_3095

On est très vite subjugués par la beauté de ce temple, probablement le plus beau de tous parmi les nombreux que j'ai visité en Asie. Chaque centimètre carré de ce temple, entièrement fait de marbre, est sculpté. Les détails sont époustouflants, on ne sait où regarder tellement il y a de choses à découvrir. Les plafonds sont d'une complexité hallucinante avec des répétitions de motifs dans plusieurs cercles concentriques.

IMG_3116

Le temple d'Adinathaha, est l'une des plus belles et plus vastes constructions jaïns de l'Inde. Il fut élevé par un riche marchand, Dharna Sah, qui, à la suite de la vision du temple achevé à cet endroit, approcha l'architecte Depaka et demanda l'aide du râna Kumbha qui lui accorda le terrain et l'assistance nécessaire.

 IMG_3138

La construction eut lieu au milieu du XVe siècle et aboutit à un temple immense, formé de 29 salles, comportant 80 coupoles portées par 420 piliers. Le bâtiment compte un total de 1444 piliers tous sculptés avec une ornementation différente. L'ensemble est construit au XVe siècle. Le temple est aussi appelé Chaumukha, ce qui signifie quatre faces car la cella abrite un Tîrthankara à quatre faces regardant vers les quatre points cardinaux.

IMG_3160

Pour plus d'informations sur la religion du Jaïnisme, voir ce blog qui l'explique comme dans l'audioguide : http://this-is-india.over-blog.com/2014/08/rajasthan-partie-4-ranakpur-et-son-temple-jain.html

On est restés plus d'une heure et demie à contempler ces nombreux détails sans jamais se lasser, un délice pour nos yeux déjà bien remplis de belles images depuis le début de notre séjour.

On retrouve Satya et on reprend la magnifique route qui suit une vallée et serpente entre les monts Aravalli. La vie rurale y est variée et on croise de nombreux paysans et bergères avec quelques bêtes, d'autres avec d'énormes fardeaux de branches qu'ils portent sur leur tête, ou des porteuses d'eau.

On s'arrête vers 14h dans un restaurant buffet dans la vallée. Toujours le même concept, notre chauffeur a sa cantine avec les autres chauffeurs et le staff du restaurant, et nous on mange en terrasse. Cette fois le lieu est très sympathique, avec des murs peints de frises locales et le buffet est servi depuis des grandes jarres en terre cuite émaillée.

IMG_3186

Il y a du daal, des légumes en curry, du riz, des pickles assez épicés, du curry de poulet, et des pâtes du Rajasthan, à la farine de maïs. On se régale et se ressert tellement tout ça est délicieux. On nous amène un petit ramequin de gâteau à la semoule de riz aromatisé à la cardamome.

On repart pour une grosse heure et demie de route plutôt accidentée et très rurale, pour faire les 45 km restants. Il faut savoir qu'à vol d'oiseau le temple et la forteresse ne sont distants que de 12 km, mais 60 km par la route. On appercoit encore des fermières avec de magnifiques bijoux de nez, plus grands avec l'âge nous semble t'il.

On arrive à Kumbalgarh vers 16h. C'est une forteresse dont les remparts la classe troisième muraille la plus longue du monde, avec ses 36 km de remparts. Il fait chaud et on visite un plus vite que d'habitude mais c'est quand même très joli à voir, surtout les points de vue depuis les toits du palais.

IMG_3226

 

IMG_3247

On repart donc vers 17h, et on fait que descendre puisqu'on était à un peu plus de 1000m d'altitude, toujours à travers la campagne et la vie rurale que fixe sur le capteur de l'appareil photo dès que je peux, fenêtre baissée.

On arrive à Udaipur au début de la nuit. On galère un peu pour trouver notre Homestay, Nanda Villa, mais il est assez tôt, à peine 19h15. On dit au chauffeur de venir nous chercher vers 9h demain matin. Nos hôtes nous accueillent chaleureusement avec un thé et nous montrent notre chambre, spacieuse et au rez de chaussée.

On prend rendez vous pour le dîner vers 21h, le temps de se rafraîchir et pour moi d'écrire un peu mon blog. Avant de dîner on remplit tous les formulaires pour la location de la chambre, puis la femme de Nanda nous apporte à manger. Un magnifique plat avec omelette aux oignons, daal, chapatis, des légumes. On nous ressert, comme au restaurant, insistant bien qu'il faut être repu et que c'est important pour eux.

IMG_3294

Pendant ce délicieux repas Nanda commence à nous raconter une très longue histoire concernant le début de leur activité. Il est vraiment un sacré orateur et son histoire est tellement rocambolesque qu'on n'en voit pas arriver la fin.

Pour faire court : il attendait ses premiers clients une fin décembre et deux jours avant la plomberie n'était pas prête et son réservoir sur le toit fuyait. C'était un problème dans le sol. Ils ont tout sorti, essayé de trouver un plombier qui s'est enfui voyant le travail à réaliser. Ils ont donc été chercher des tubes chez un vendeur qu'ils connaissaient, Nanda a porté les deux fardeaux de tubes sur ses épaules en scooter. Ils ont travaillé toute la nuit et les premiers clients sont arrivés à 4h30 du matin au lieu de 10h, il les a donc fait attendre jusqu'à que tout soit nettoyé par une douzaine de ses amis et a pu enfin accueillir tout le monde vers 8h. Après ils ont dormi jusqu'au soir pour récupérer.

Voilà, ça a l'air court pour vous mais ça a pris plus d'une heure pour nous. Éreintés nous sommes allés nous coucher vers minuit, des beaux souvenirs plein la tête.